Promesse brisée : L’expérience chocolatée de Willy Wonka tourne au désastre à Glasgow !

Photo of author

By dx4lo

Le fiasco de la Wonka’s Chocolate Experience à Glasgow

Un décor décevant et des enfants en larmes

GLASGOW – L’événement tant attendu « Willy’s Chocolate Experience » s’est avéré être une profonde désillusion pour les familles venues explorer l’univers sucré de Willy Wonka. Les visiteurs, qui avaient payé 35£ par billet, se sont retrouvés le samedi 24 février face à un espace vide et morne dans un entrepôt austère.

Une aventure magique promise transformée en cauchemar

Des décors simplistes dispersés dans un hangar spacieux, des verres de limonade partiellement remplis et une interaction avec les personnages loin de leurs attentes : voilà ce que présentent les nombreuses photos prises par des participants mécontents, ayant posté sur X après leur visite déconcertante à cet événement immersif centré sur le personnage emblématique de « Charlie et la Chocolaterie ».

Cette expérience devait offrir aux fans un voyage enchanteur au cœur d’un jardin imaginaire peuplé de bonbons géants, mais n’a livré qu’une pâle copie du monde fantastique promis. Des acteurs mal préparés avec des scripts incohérents ont ajouté au sentiment général d’inachevé. Selon certaines sources comme Kirsty Paterson – engagée pour jouer un Oompa Loompa – ils auraient même reçu du texte produit aléatoirement par intelligence artificielle.

Réactions publiques et mesures prises

L’insatisfaction était telle que certains parents ont fait appel aux forces policières et diffusées leur mécontentement sur internet. La compagnie responsable House of Illuminati a cessé rapidement l’événement suite aux retours négatifs massifs. Elle a également annoncé son intention de rembourser intégralement tous ceux qui avaient acheté des tickets pour cette expérimentation éphémère.

Cet incident soulève non seulement des questions sur la qualité des loisirs familiaux proposés mais aussi celle plus large: quand rêve se confronte impitoyablement à réalité jusqu’à virer au potentiel traumatisme infantile lorsqu’il est mal exécute.